Comment devient-on conducteur de train ?

Le conducteur de train est la personne qui transporte des passagers et des marchandises dans un train sur la voie ferrée. Mais quelles sont les autres missions de ce professionnel ? Quelles études suivre afin de devenir conducteur de train ? Quelles sont les qualités à avoir ?

Devenir conducteur de train : ses missions

Avant de mettre le train en marche, le conducteur de train doit faire une préparation courante : contrôler les informations qui figurent sur le tableau de bord, préparer sa feuille de route qui doit contenir la vitesse maximale à ne pas dépasser, sa vitesse de freinage, le nombre de wagons ainsi que la charge totale du train en tenant compte de la puissance de traction … Cela fait, il doit procéder aux tests de contrôle afin de vérifier le bon état du matériel.

Durant le trajet, le conducteur de train doit toujours surveiller son dispositif de pilotage. Dans ce sens, il doit contrôler les informations véhiculées par les voyants lumineux du tableau de bord. C’est aussi à lui de commander l’ouverture ainsi que la fermeture des portes, de signaliser la signalisation à l’extérieur et de prendre en compte les conditions de la météo.

S’il fait face à des imprévus, il doit alerter les aiguilleurs du rail via radio. En cas de besoin, il doit effectuer certains dépannages de base en s’aidant du guide de dépannage du train en question.

C’est à lui également de se charger des contrôles administratifs. Il tient alors un carnet de bord où il inscrit tous les bulletins de service, le recueil d’horaires. Cela afin de vérifier la ponctualité du train. Il doit également y mettre les rapports d’accidents.

Devenir conducteur de train : les études à suivre

Afin de devenir conducteur de train, il faut aller au recrutement de la SNCF. Le candidat en question doit alors posséder un diplôme de Baccalauréat, de Bac +2 ou plus 3 dans toutes les spécialités, d’un CAP ou BEP avec une préférence technique que ce soit électronique, électrique, mécanique ou électrotechnique et d’un CFEPS ou CFES.

Une fois le dossier complet, le candidat passe un entretien, suivi d’un test de connaissances ainsi que d’une visite médicale.

Pour les candidats retenus, la SNCF leur donne une formation rémunérée d’un an. La formation finie, il est attribué aux formés une « licence de conducteur de train ». Ce document est exigé par l’EPSF ou l’établissement public de sécurité ferroviaire.

Les qualités d’un bon conducteur de train

Afin de mener à bien son métier, le conducteur de train doit être vigilant, responsable et attentif car c’est lui qui garantit la sécurité de centaines de personnes.

Il doit également avoir des bonnes connaissances en électricité, une bonne vue, capable de supporter de longs trajets.